Actuellement, au Luxembourg, la loi interdit aux motards de se faufiler entre les véhicules lors d'embouteillages... Faut-il faire comme nos voisins français et belges et assouplir cette loi que peu de motards respectent? Le gouvernement pèse actuellement le pour et le contre.

C'est marqué noir sur blanc sur le site de la police Grand-Ducale, à la page consacrée aux motocyclistes:

  • "En cas de ralentissement du trafic, ne dépassez pas les files de voitures à l’aveuglette."
  • "Ne dépassez pas dans les embouteillages sur l’autoroute."

Si un motard zigzague entre les voitures durant des bouchons, c'est en effet considéré comme un dépassement par la droite, ce qui l'expose à une contravention de 74 euros. Et "dépendant de la situation, un excès de vitesse ou encore une conduite dangereuse peut être retenue" précise une source gouvernementale contactée par RTL.

Pourtant, dans la réalité, peu de motards respectent scrupuleusement cette interdiction du "dépassement interfile" (les bons élèves, levez le doigt, pour voir?)

D'autant que la pratique s'est banalisée. Beaucoup d'automobilistes jouent le jeu, en se décalant lorsqu'un motard apparaît dans le rétroviseur. Un geste amical qui est souvent récompensé par un signe du pied ou de la main de la part du motard.

En quelque sorte, c'est comme s'il existait une "troisième voie de circulation", située entre les deux principales et normalement réservée aux véhicules de secours, mais que les motards empruntent allègrement.

RTL

Ce couloir ne devrait exister que pour les véhicules de secours. Mais dans les faits, ce sont surtout les motards qui l'empruntent! / © Sécurité routière

Le Luxembourg hésite depuis des années, nos voisins ont déjà tenté l'expérience

Le sujet fait débat depuis des années au Luxembourg. En 2017, une pétition en faveur du passage des motards entre les files de voitures avait récolté plus de 1.000 signatures en une semaine. Puis le Luxembourg avait décidé qu'il était urgent... d'attendre les conclusions d'une expérimentation menée en France. En 2020, le Grand-Duché avait finalement rendu un avis négatif sur l'introduction de cette circulation interfile.

En 2022, le gouvernement avait confié à RTL qu'il était en pleine "négociation" pour réaliser une nouvelle étude sur le sujet. Nous voici désormais en 2024, cette étude "a été finalisée", nous apprend notre source au gouvernement.

"Actuellement, la pratique de la circulation interfile reste interdite pour les motards au Luxembourg. Nous sommes en train d'examiner attentivement les arguments pour et contre afin de déterminer si nous autoriserons cette pratique à l'avenir" nous explique cette source. Bref, les motards doivent continuer de ronger leur frein...

RTL

À noter que la loi est souvent plus souple de l'autre côté de la frontière :

Et vous, qu'en pensez-vous? Faut-il autoriser ou non l'interfile pour les motards au Luxembourg?  Participez à notre rapide sondage ci-dessous.