La manutention du fret aérien au Findel sera assurée dans les années qui viennent par une filiale de Cargolux et par une société grecque.

Dans le cadre d'une procédure d'adjudication européenne, la ministre de la Mobilité, Yuriko Backes, a décidé d'attribuer les deux licences d'assistance en escale en matière de cargo, l'une à Luxcargo Handling S.A. et l'autre à Goldair Handling S.A., une société grecque spécialisée dans les services d'assistance au sol, vient d'annoncer le ministère de la Mobilité et des Travaux publics.

Les contrats des collaborateurs de Luxair Cargo, qui assurait jusqu'à présent la manutention du fret aérien, seront tous repris par Luxcargo, qui est une filiale de Cargolux. Cette décision implique que "les obligations et les dettes relatives aux employés, dont les contrats de travail, sont transférés".

Fin mai, le conseil d'administration de Luxair avait pris la décision de ne plus participer à l'appel d'offres public, qui recherchait deux sociétés pour assurer la manutention du fret aérien pour les sept années à venir. Luxair souhaitait se séparer de la manutention du fret aérien pour des raisons stratégiques, en effet, le groupe souhaite se concentrer à l'avenir sur sa compagnie aérienne.

Cette décision avait suscité l'incertitude parmi le personnel concerné. Pour les syndicats, la priorité était de garantir les 1.200 emplois, sans que le personnel ne perde les droits et avantages fixés dans la convention collective actuelle. Ils avaient notamment organisé une importante manifestation devant l'aéroport du Findel le 29 septembre.