UNICEF Luxembourg a présenté mercredi le dernier rapport de son Centre de recherche Innocenti sur la pauvreté des enfants.

Il ressort du bilan Innocenti que près d'un enfant sur quatre est menacé de pauvreté et d'exclusion sociale au Luxembourg. Cela représente environ 30.000 enfants. Le Grand-Duché est aussi le pays qui dépense le plus en prestations familiales par rapport à son PIB. Cependant en ce qui concerne le risque de pauvreté touchant les enfants, le Luxembourg figure en bas de classement. Pour établir son rapport, le Centre de recherche a comparé 39 pays de l'UE et de l'OCDE, donc des Etats relativement riches. Et le Luxembourg se classe à la 35e place en matière de pauvreté monétaire des enfants.

"Il ne s'agit pas pour nous d'une utopie", a déclaré Paul Heber, porte-parole de l'UNICEF, à propos du rapport sur la pauvreté des enfants et des réactions qu'il doit susciter. "Nous comparons des pays entre eux et si plusieurs pays présentant des similitudes avec le Luxembourg sont mieux classés, cela doit également être possible pour le Grand-Duché." La pauvreté infantile reste un problème au Luxembourg. Non seulement le Grand-Duché figure tout en bas du classement, mais la situation a empiré.

L'UNICEF a qualifié la situation de "bombe à retardement". Il faut que les dirigeants agissent, car sinon, la cohésion sociale risque de voler en éclats. L'organisation regrette d'autant plus que la pauvreté des enfants ne soit pas mentionnée dans l'accord de coalition.