Le CGDIS est intervenu dans le quartier Brill de Schifflange ce dimanche matin afin d'installer un barrage provisoire pour contenir une pollution détectée dans l'Alzette.

Sur place, ils ont également utilisé des petits cubes afin de limiter et de tenter de maîtriser les substances étrangères.

L'Administration de l'Eau a tenté de découvrir la nature de la substance retrouvée dans les eaux de l'Alzette, sans résultat jusqu'à présent.

Vers 11h30, le déploiement sur le site était terminé, mais le barrage restait installé. À cette heure, l'origine de cette pollution reste toujours indéterminée.

Ce n'est pas la première fois que la rivière est victime d'une mystérieuse pollution, il y a moins d'un mois, le même phénomène avait été détecté par les autorités dans le secteur.

Samedi après-midi, un autre cours d'eau a été touché par une mystérieuse pollution mousseuse. Une odeur de savon s'échappait de la rivière qui coule le long de la liste cyclable entre Bissen et Colmar-Berg.

"Une pollution dont l'origine n'est clairement pas naturelle", avait alors déclaré l'Administration de l'eau à RTL dans la foulée.

RTL

© Domingos Oliveira