La baisse des prix se poursuit sur le marché de l'immobilier luxembourgeois. Cependant, certains secteurs sont plus touchés que d'autres.

Pas de surprise ou presque à la publication des nouveaux chiffres de l'Observatoire de l'Habitat ce mardi. La baisse des prix se poursuit mais certains secteurs souffrent plus que les autres. 

On parle évidemment des logements existants. Au deuxième trimestre 2023, l'OH a constaté une baisse spectaculaire de 13,5% sur le prix des maisons existantes. 

Le constat est moins alarmant sur le secteur des appartements existants (-4,5%) et carrément surprenant sur celui des appartements neufs.

En effet, malgré une très forte baisse de l'activité (-63,2%), les prix ont augmenté sur le segment des appartements en VEFA (+2,2%).

L'Observatoire de l'Habitat en conclut "qu'une majorité de promoteurs préfère attendre et ne pas vendre leurs biens en projet plutôt que de baisser les prix"

Malgré cette hausse des prix sur le marché du neuf, l'indice hédonique des prix de vente des logements est en baisse au Grand-Duché (-6,4%).

Il faut noter que ces évolutions de prix se rapportent à des actes notariés enregistrés au 2e trimestre 2023 "signés en majorité avant la fin du mois d'avril 2023". 

Ils ne reflètent donc pas forcément les prix pratiqués aujourd'hui sur le marché de l'immobilier.

Les loyers se stabilisent

Après plusieurs hausses successives, les loyers semblent s'être stabilisés au 2e trimestre 2023. L'Observatoire de l'Habitat a calculé une légère augmentation, chiffrée à +0,2% par rapport au trimestre précédent.

Sur douze mois, le constat n'est cependant pas tout à fait le même. On passe d'une progression proche de zéro à +6,7% si l'on compare les loyers à ceux de l'année dernière. 

Une mauvaise nouvelle pour les personnes qui comptaient louer un appartement ou une maison au Grand-Duché dans les mois à venir.

D'autant plus que les choses ne risquent pas de changer tant que la situation ne se sera pas débloquée sur le marché de la vente.