Plus de 11.000 personnes ont profité des services de la Stëmm vun der Strooss en 2023, parmi eux de plus en plus de mineurs.

L'association Stëmm vun der Strooss, fondée en 1996, est un acteur majeur dans la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale au Luxembourg. Depuis sa création, l'association a œuvré inlassablement pour améliorer la vie des personnes en situation de précarité.

Le constat est très clair: au Luxembourg, la pauvreté explose et ce qui est alarmant c’est "qu’aujourd’hui on peut malheureusement apercevoir un nombre non négligeable de mineurs (3,8%) qui fréquentent les restaurants sociaux, ce qui est tout sauf un endroit idéal pour enfants", a-t-on pu entendre lors de la conférence de presse organisée ce lundi.

En 2022, 449 repas par jour étaient servis par la Stëmm. Depuis 2014, la progression du nombre de repas est de 191% pour atteindre 198.127 repas en 2023. Le Luxembourg affiche un des taux les plus élevés des travailleurs pauvres (working poor). C’est pourquoi la clientèle de la Stëmm comprend aussi depuis longtemps des personnes qui ont un travail mais qui ne parviennent pas à joindre les deux bouts au milieu du mois.

La fréquentation de la clientèle est en constante augmentation depuis 2014 mais cette croissance est exponentielle depuis 2 ans. En 2023, 11.173 personnes ont accédé aux services de l’association, soit +51.7% par rapport à 2021. Ce chiffre représente une progression de +302% par rapport à 2014.

Parmi les clients, 79% sont des hommes, avec une moyenne d'âge de 43 ans. De plus, 8,5% ont entre 18 et 25 ans, ce qui équivaut à 464 personnes, tandis que 3,8% sont des mineurs, soit 389 personnes, représentant ainsi trois fois plus que les années précédentes.

Afin de pouvoir répondre à cette demande énorme, l'idéal serait de proposer de nouvelles structures, comme par exemple un nouveau restaurant social au Luxembourg. L'association fonctionne également grâce à la générosité des donateurs connus et anonymes issus de tous les horizons sociaux. Tout le monde peut y participer, en fonction de ses moyens, en cliquant sur ce lien.