Patrizia Van der Weken (athlétisme) et Leandro Barreiro (football) ont recueilli les suffrages de la presse pour décrocher les lauriers de 2023 au gala de Mondorf ce jeudi.

L’athlétisme grand-ducal se cherchait une locomotive féminine depuis bien longtemps. L’émergence de Bob Bertemes (poids) et de Charles Grethen (demi-fond) avait rejeté dans l’ombre les performances des dames qui frémissaient mais manquaient encore de poids dans le concert international. L’arrivée en trombe de Patricia Van der Weken a bousculé le paysage. La sprinteuse d’Ettelbruck a explosé en 2023, devenant au début du mois de juillet la première athlète de la délégation luxembourgeoise à se qualifier pour les Jeux Olympiques de Paris (26 juillet-11 août).

RTL

© Roland Miny

En plein pic de forme, la spécialiste du 100m a claqué un chrono de 11’’05 à La Chaux-de-Fonds en Suisse pour valider son billet alors qu’elle avait déjà signé un peu plus tôt dans la saison un temps stratosphérique de 11’’02 qui la plaçait à ce moment-là au quatrième rang européen.

Van der Weken ne s’arrêtait pas en si bon chemin puisqu’elle cueillait le titre d’universitaire la plus rapide du monde en août en Chine. De quoi prendre une option sur ce titre de meilleure sportive de l’année que la triathlète Jeanne Lehair lui a contesté jusqu’au bout.

L’athlète messine rentrée dans le giron du sport grand-ducal est devenue ni plus ni moins championne d’Europe de triathlon à Madrid avant de goûter aux joies d’un podium de Coupe du monde en octobre au Japon. Elle finit huitième du Championnat du monde de la discipline. Il est toujours délicat de comparer deux sports différents. Notamment en raison d’une concurrence qui n’est pas la même. Il n’empêche que Lehair avance des arguments qui pourraient lui permettre de viser un podium aux Jeux de Paris même si ce challenge est XXL.

Marie Schreiber, qui ne cesse de progresser en cyclo-cross avec une deuxième place le week-end dernier lors de la manche de Coupe du monde de Flamanville, se classe troisième et annonce la couleur pour les prochaines éditions.

Luc Holtz sur tous les fronts

RTL

© Roland Miny

2023 signe aussi le retour en force des footballeurs. Ils sont deux sur le podium du Prix du meilleur sportif. Leandro Barreiro l’emporte haut la main. Le joueur de 23 ans a vécu une année pleine avec son club de Mayence, poil à gratter de la Bundesliga la saison dernière et avec la sélection qui a livré la meilleure campagne qualificative de son histoire. Il faut remonter à 2001 et la victoire de Jeff Strasser pour trouver la trace d’un footballeur à ce palmarès.

Le gardien de l’Union Saint-Gilloise, Anthony Moris, l’accompagne sur le podium à la troisième place. C’est le cavalier Victor Bettendorf, spécialiste du saut d’obstacles, qui s’intercale entre les deux. Le ballon rond a poursuivi sa razzia avec le titre de meilleure équipe de l’année décerné à la sélection de Luc Holtz devant le double des pongistes Ni Xia Lian et Sarah de Nutte.

RTL

© Roland Miny

Luc Holtz, lui, réalise la passe de trois pour le titre de meilleur entraîneur de l’année devant Arnaud Starck, qui façonne la carrière de Patrizia Van der Weken. Les prix de meilleurs espoirs ont été attribués à la basketteuse Ehis Etute et au nageur Finn Kemp. Le tireur Steve Nothum s’est vu attribuer le trophée Sport et Handicap. Le Prix Ultra Sport est revenu à Pit Van Rijswijck qui a couru sept marathons en sept jours sur sept continents. Enfin, l’éternelle Suzie Godart, qui ne compte plus les podiums trustés dans toutes les catégories d’âge en cyclo-cross a reçu le Prix d’Honneur.

À lire également - Luc Holtz prolonge de deux ans son contrat avec l'équipe nationale

Le palmarès complet

Prix du meilleur sportif

1. Leandro Barreiro (football) 415 points,
2. Victor Bettendorf (équitation/saut d’obstacles) 223,
3. Anthony Moris (football) 168,
4. Charles Grethen (athlétisme) 165,
5. Alex Kirsch (cyclisme) 121,
6. Bob Bertemes (athlétisme) 82,
7. Ben Kovac (basketball) 81,
8. Grégoire Munster (automobilisme/rallye) 43,
9. Flavio Giannotte (escrime) 32,
10. Gregor Payet (triathlon 17),
11. Nicolas Wagner Ehlinger (équitation/dressage) 2

Prix de la meilleure sportive

1. Patrizia Van der Weken (athlétisme) 360 points,
2. Jeanne Lehair (triathlon) 346,
3. Marie Schreiber (cyclo-cross) 220,
4. Jenny Warling (karaté) 127,
5. Vera Hoffmann (athlétisme) 89,
6. Ni Xia Lian (tennis de table) 85,
7. Mariya Shkolna (tir à l’arc – compound) 46,
8. Laura Miller (football) 40,
9. Christine Majerus (cyclisme) 35,
10. Céleste Mordenti (gymnastique) 1

Prix de l’entraîneur de l’année

1. Luc Holtz (football) 428,
2. Arnaud Starck (athlétisme) 264,
3. Ken Diederich (basket) 226,
4. Tommy Danielsson (tennis de table) 225,
5. Dan Lorang (cyclisme/triathlon) 206

Prix de la meilleure équipe

1. Equipe nationale de football masculine 451,
2. Double de tennis de table De Nutte-Ni 211,
3. Double de tir à l’arc compound Shkolna-Seywert 191,
4. Equipe nationale dames de tennis de table 146,
5. Equipe nationale hommes de basket 119,
6. Equipe nationale dames de basketball 3x3 118,
7. Equipe de Coupe Davis de tennis 113

Prix du Jeune Espoir

Ehis Etute (basketball) et Finn Kemp (natation)

Prix Sport et Handicap

Steve Nothum (para tir sportif)

Prix Ultra Sport

Pit Van Rijswijck (World Marathon Challenge)

Prix d’Honneur

Suzie Godart (Cyclocross)