Celle qui donne son temps aux autres sait prendre le temps de se ressourcer en musique. Playlist 100% solidaire de la directrice de la "Stëmm".

Voilà un quart de siècle qu'Alexandra Oxacelay dirige la Stëmm vun der Strooss au Luxembourg, association qui vient en aide aux personnes défavorisées.

"Ça me dérange que ça puisse déranger"

Cette journaliste de formation s'est affirmée comme une actrice incontournable de la solidarité au Grand-Duché, où malheureusement la grande précarité est devenue un sujet malgré la richesse du pays. Bien plus que lors de sa prise de fonction en 1998.

"On en parlait moins que maintenant, avoue Alexandra. Ça existait mais c'est vrai que ça existe beaucoup plus maintenant et on ne peut plus ne pas la voir parce qu'elle dérange. Elle commence à déranger certaines personnes et moi, ça me dérange que ça puisse déranger. Moi, ça me dérange d'entendre dire que cette pauvreté, il ne faut pas qu'elle existe, il faut qu'on cache les gens. Non, ces gens-là font partie de la société, on a une obligation en tant qu'êtres humains de s'en occuper et ce sont des gens qui ont énormément de choses encore à faire, à dire. Ce sont des gens très spéciaux que moi, j'aime beaucoup, et c'est pour ça que j'aime mon travail. Et je pense qu'il faudrait qu'on franchisse le pas, chacun d'entre nous, qu'on essaie d'aller voir un peu, de gratter un peu, de savoir pourquoi cette personne-là s'est retrouvée dans cette situation au lieu de juger. Il faut qu'on se montre plus solidaire."

Alexandra Oxacelay a pratiqué la danse et le piano, consicente de la dimension cathartique de la musique.

"Chacun a des failles, chacun a des fragilités. Bon, il y en a certains qui en ont plus que d'autres. Moi, j'en ai quelques-unes, j'essaie de vivre avec. Mais Billie Holiday, vraiment, chapeau qu'elle ait réussi à sortir quelque chose de positif de cette douleur. Comme Édith Piaf, comme Gainsbourg, comme tous les grands le faisaient."

Retrouvez tous les épisodes de Face B sur la plateforme RTLPLAY.LU

Qu'elles aient bercé notre enfance, qu'elles enchantent nos journées où qu'elles soient devenues des compagnes pour la vie, les chansons jalonnent notre existence.

La devise de Face B pourrait être: "Dis-moi ce que tu écoutes, je te dirai qui tu es".