Le chimiste du groupe De Läb est sorti de son labo pour nous donner la formule de la réussite en quelques disques fondateurs.

Rapper en luxembourgeois... Un pari audacieux. Quelques-uns s'y étaient essayés, mais un groupe est parvenu à trouver la formule gagnante en 2006 : De Läb.

Tout a commencé avec les improvisations du rappeur Corbi et de David “Fluit”, qui à l'époque était encore DJ avant de se mettre au rap. Dès les premiers concerts, le public répond présent. Aujourd'hui, la question du choix la langue luxembourgeoise ne se pose même plus pour David :"Parce que c'est notre langue maternelle ! Et c'est normal, je trouve. Quand tu rappes, ce n'est pas comme quand tu chantes. Quand tu rappes, tu entends les accents, ça s'entend si tu ne maîtrises pas une langue. Pour Corbi à l'époque de nos débuts, c'était son choix de travailler avec la langue qu’il maîtrisait le mieux."

"Les gens avaient envie de la langue luxembourgeoise"

Le groupe a sorti trois albums et quatre EP depuis sa première apparition publique en juillet 2007 à l'événement "Dudelange on Wheels". "Quand on a débarqué, se souvient David, on a eu un peu de bol. Je ne sais pas si c'était un moment où les gens avaient envie de la langue luxembourgeoise, pour des questions d’identité ou quelque chose comme ça. En tout cas, on a vraiment eu du bol car quand on est arrivés, tout de suite, ça a vraiment pris. Les concerts se sont vite remplis et il n’y avait pas uniquement des gens de la scène hip-hop, il y avait des spectateurs venant de toutes les scènes musicales, métal, jazz, électro…"

Au départ, De Läb se présentait en trio (deux rappeurs et un DJ), aujourd'hui c'est un groupe au complet qui s'est étoffé de musiciens plus conventionnels (batteur, bassiste, guitariste, saxophoniste, pianiste) soit un collectif de huit artistes sur scène. Le retour de De Läb s'est fait attendre, mais les fans étaient toujours là : "Quand tu reviens après cinq ans, tu te dis que l'intérêt s’est un peu dissipé, que les gens sont passés à autre chose. Quand on a fait notre retour à la Kulturfabrik, la soirée était presque sold out."

David "Fluit"a beaucoup de casquettes. Après le succès de son groupe De Läb et la création de leur label hip hop indépendant De Läbbel, il dirige aujourd'hui une agence de booking, Konektis, un label / société d'éditions, Beast Records qui manage des groupes par ailleurs. Enfin l'activiste du rap a fondé une structure appelée Hip Hop Based Education Luxembourg qui propose des ateliers dans des lieux aussi divers que des écoles, des prisons ou des établissements psychiatriques.

De Läb

Retrouvez tous les épisodes de Face B sur la plateforme RTLPLAY.LU

Qu'elles aient bercé notre enfance, qu'elles enchantent nos journées où qu'elles soient devenues des compagnes pour la vie, les chansons jalonnent notre existence.

La devise de Face B pourrait être: "Dis-moi ce que tu écoutes, je te dirai qui tu es".