Dix ans après, une des franchises les plus populaires du jeu vidéo, GTA, revient pour un 6e opus. Les premières images seront dévoilées ce mardi.

La bande annonce du très attendu "Grand Theft Auto VI" (ou GTA VI), dont la date de sortie n'est pas encore connue, sera diffusée mardi à 09H00 (15H00 au Luxembourg et en France), a annoncé le studio Rockstar sur son compte X (ex-Twitter).

"Bande annonce 1, Mardi 9 décembre, 09H00 heure de la côte est", a simplement publié le studio, dans un message minimaliste, qui ne fait pas explicitement mention du jeu mais présente un ciel de Floride en image de synthèse.

Le nouvel opus de la série devrait en effet quitter la ville de Los Santos, reconstitution de Los Angeles, théâtre de GTA V, pour rejoindre les rues de Vice City, version numérique de Miami, où se déroulait déjà l'action de GTA: Vice City, sorti en 2002.

Jusqu'ici peu d'informations sont sorties quant au contenu même du jeu, les rumeurs anticipant cependant l'arrivée d'un personnage féminin jouable, une première dans la série jusqu'ici plutôt vilipendée pour l'image dégradante donnée aux femmes.

Rockstar Games est connu pour maîtriser totalement la communication autour de la sortie de ses jeux, ne donnant jamais de date de sortie à l'avance, contrairement à ce qui se fait généralement dans l'industrie.

Le studio avait cependant été victime d'un piratage fin 2022, plus de 90 images et vidéos du futur GTA VI apparaissant sur les réseaux sociaux, considéré comme l'une des plus grosses fuites de l'histoire du jeu vidéo.

"Nous sommes extrêmement déçus que les détails de notre prochain jeu aient été partagés avec vous de cette manière", avait alors déclaré le studio sur son compte Twitter, rappelant au passage: "nous présenterons le jeu en bonne et due forme lorsqu'il sera prêt".

Parmi les franchises les plus célèbres du monde du jeu vidéo, GTA n'a cependant jamais été exempt de polémiques, du fait de son aspect sulfureux, mélange de violence, sexe et de la vie de gangster.

Les épisodes précédents amenaient le joueur à incarner un membre de la mafia italienne de New York (ou Liberty City), suivre les traces du héros de Scarface Tony Montana à Miami, déjà, (Vice City) ou se glisser dans la peau d'un ancien membre de gang de Los Angeles (Los Santos).

Au-delà de la question de la violence, la série a été fortement critiquée pour ses représentations particulièrement misogynes des femmes et caricaturales des minorités, sans parler des mises en scène de torture.