Jeudi Luc Frieden était à Bruxelles, il s'est rendu au quartier général de l'OTAN, où il a rencontré le secrétaire général de l'Alliance, Jens Stoltenberg.

A cette occasion, le Premier ministre luxembourgeois a confirmé qu'"un plan sera mis en place pour augmenter les efforts de défense du pays au sein de l'Alliance et atteindre le seuil des 2% du revenu national brut (RNB)" est-il précisé dans le communiqué du ministère d'Etat. Le précédent gouvernement avait déjà annoncé cette décision en juillet dans le cadre du Sommet de l'OTAN.

Une exception est faite pour le Luxembourg. C'est le RNB (revenu national brut) qui est pris en considération pour atteindre les 2%, et non notre PIB (produit intérieur brut) élevé, comme c’est le cas dans d’autres pays.
Dans les années qui viennent, les investissements du Grand-Duché augmenteront donc de manière continue pour atteindre plus d'un milliard d'euros d'ici 2028. Pour rappel, pour l'année 2024, nous en serons à près de 660 millions, d'après les chiffres de la Direction de la Défense.

Un plan pour atteindre les 2% à moyen terme doit cependant être élaboré en interne par le gouvernement, a précisé Luc Frieden. Il devrait être prêt d'ici juillet prochain.