Les voitures électriques sont fréquemment la cible de critique sur leur autonomie par temps froid. Mais dans le cas de cette photo qui circulent sur les réseaux, ce ne sont pas ces voitures les coupables.

"Vive la voiture électrique !", "De nombreuses autoroutes bloquées en Allemagne en raison de véhicules électriques déchargés par temps froid. Les voitures ordinaires sont également coincées entre les véhicules électriques et ne peuvent pas contourner les véhicules déchargés" : sur Facebook (1, 2) comme sur X (ex-Twitter), des internautes, parfois ironiques partagent, début décembre 2023, une même photo censée montrer les problèmes de circulation causés par des voitures électriques en période de grand froid.

RTL

© AFP

On y voit une file de voitures à l'arrêt au milieu d'une voie de circulation complètement enneigée, certains véhicules étant même partiellement ou entièrement recouverts de neige.

Mais contrairement à ce que laisse penser la légende accompagnant ces publications, cette image  ne montre pas des véhicules à l'arrêt à cause d'une défaillance de véhicules électriques en Allemagne.

Comme le révèle une recherche d'image inversée, ce cliché a en effet été pris par un photographe de l'Associated Press à Chicago, aux Etats-Unis, en février 2011, lors d'un blizzard qui a immobilisé de nombreux véhicules, de tous types.

Une artère routière de Chicago

Ainsi que l'indique la légende du cliché disponible en bien meilleure qualité sur le site de l'Associated Press (lien archivé), celui-ci a été pris par le photojournaliste Kiichiro Sato le 2 février 2011 à Chicago, alors en proie à des conditions météorologiques extrêmes.  "Des centaines de voitures sont coincées à Lake Shore Drive [...]. Un blizzard hivernal historique a secoué Chicago, pourtant habituée à la neige, immobilisant des centaines d'automobilistes pendant près de 12 heures pour certains, sur cette artère emblématique de la ville, près du lac", détaille la légende de la photo.

Une vidéo disponible sur YouTube (lien archivé), filmée au même endroit et montrant les mêmes véhicules, permet de constater encore plus nettement à quel point cette artère était enneigée - et le nombre conséquent de véhicules coincés dans cette file à cause de ces conditions météorologiques extrêmes.

Surtout, comme l'ont expliqué différents médias américains dans des articles d'époque consacrés à ce blizzard hivernal, tous les véhicules se sont retrouvés à l'arrêt en raison de ces conditions météo, et non pas à cause d'une supposée défaillance de véhicules électriques.

"La neige est tombée si abondamment et si vite durant l'heure de pointe que les automobilistes se sont retrouvés coincés sur Lake Shore Drive. Trois accidents ont eu lieu entre 19h15 et 19h45, dont l'un impliquant un bus [de la ville]. [...] Ces accidents ont obligé les voitures et les bus à reculer, et, la neige s'accumulant, les véhicules se sont retrouvés immobilisés et les bretelles de sortie sont devenues impraticables", détaillait notamment CBS News (lien archivé).

"La neige est tombée si vite et si abondamment que les automobilistes - environ 700 au total - se sont retrouvés coincés sur des kilomètres sur les voies de circulation du nord de Lake Shore Drive. Ils se sont retrouvés immobilisés pendant des heures à cause d'accidents en amont, d'embouteillages derrière eux, et de neige tombée tout autour d'eux", relatait également ABC (lien archivé).

Dans un reportage publié à la même date (lien archivé), l'Associated Press évoquait pour sa part une route encombrée par "trois rangées de voitures, avec de la neige montant jusqu'aux parebrises", avec des "voitures presque complètement ensevelies" et la nécessité de recourir à des bulldozers pour enlever la neige entourant ces véhicules, comme à des dépanneuses pour les extirper de la neige.

"En 31 ans [à Chicago], je n'avais jamais vécu ce que l'on vient de vivre à Lake Shore Drive", indiquait en outre un pompier interrogé par l'Associated Press.

RTL

© AFP

Une accusation récurrente (mais trompeuse) contre les véhicules électriques

Les accusations contre la supposée non-fiabilité des véhicules électriques face au froid ne sont pas nouvelles sur les réseaux sociaux.

Un texte (illustré avec la même photo que celle aujourd'hui sortie de son contexte), affirmant que les batteries de voitures électriques se déchargent "en trois heures" en cas d'embouteillage dans des conditions extrême de température, avait commencé à être diffusé après une tempête de neige en Virginie, aux Etats-Unis, en janvier 2022 (lien archivé).

Mais, comme nous l'expliquions dans un article de juillet 2022 sur ce sujet, cette affirmation est trompeuse : si la température a effectivement un impact sur les capacités des batteries, et que les véhicules thermiques présentent toujours pour l'instant des avantages dans le ravitaillement en carburant, des experts, ainsi que des tests, indiquent qu'utilisées correctement, les voitures électriques peuvent fonctionner de nombreuses heures dans ces conditions extrêmes.

"Il faut distinguer deux choses : le conditionnement en température de la batterie, c'est-à-dire que comme pour un moteur thermique, il faut que la batterie d'un véhicule soit à une certaine température avant de l'utiliser; et le conditionnement en température de l'habitacle. Mais même s'il faut chauffer à la fois la batterie puis l'habitacle, le système de chauffage ne sera pas assez puissant pour vider la batterie en trois heures", détaillait notamment à l'AFP Adrien Lomonaco, docteur-ingénieur spécialisé en recherche et développement thermique et énergétique.

"Sur les voitures thermiques, on utilise la chaleur du moteur pour chauffer l'habitacle parce qu'il dégage naturellement de la chaleur, et donc on en prélève une partie. Sur les véhicules électriques, la chaleur dégagée éventuellement par les batteries est très faible. Donc pour chauffer l'habitacle il y a deux solutions : soit une résistance électrique, soit une pompe à chaleur. Il faut bien comprendre que ces systèmes de maintien en température de l'habitacle tournent sur la batterie, car c'est la seule source d'énergie disponible. Donc ça consomme de l'électricité de la batterie, et ça réduira l'autonomie suivant la taille de la batterie", soulignait également le spécialiste.

En Allemagne, des perturbations liées aux conditions météorologiques

Si quatre personnes sont mortes en Allemagne début décembre 2023 en raison des conditions météorologiques (neige et verglas) rendant la chaussée extrêmement glissante (lien archivé), les perturbations observées dans les transports routiers n'avaient pas de lien avec la présence éventuelle de voitures électriques.   De fortes chutes de neige ont ainsi provoqué d'importantes perturbations en Bavière (lien archivé), dans le sud de l'Allemagne, en particulier dans sa capitale Munich, où le trafic aérien et ferroviaire a été interrompu le 2 décembre 2023.

L'arrivée de l'hiver a aussi fortement perturbé le trafic ferroviaire et une grande partie des transports en commun -bus, trains de banlieue et trams- ne fonctionnait pas non plus dans la capitale bavaroise.

La police de Munich avait de son côté appelé les habitants à "éviter les déplacements en voiture non indispensables" jusqu'à ce que les services de déneigement aient dégagé les routes.