Ouverte depuis la mi-octobre à Esch-sur-Alzette, la salle BlocX fait beaucoup parler d'elle. RTL s'y est rendu et a testé ses zones d'escalade et de parcours.

Les grimpeuses et grimpeurs du Luxembourg sont gâtés. Depuis quelques semaines, ils découvrent une immense salle d'escalade installée à Esch-sur-Alzette.

Au menu: de nombreux murs avec du bloc (ou bouldering pour les anglophones), un espace de musculation "street workout", et un parcours ninja comme celui de la célèbre émission de télévision. "C'est la plus grande salle de la Grande-Région" vante Mike, le gérant. Un espace "parkour" est également proposé par la salle. Entièrement modulable, sa première version a été pensée par Lynn Jung, une athlète luxembourgeoise spécialisée dans le parkour.

Nous nous y sommes rendus. Et avons été scotchés par la qualité des installations. Dix secteurs, dont un en extérieur, sont disponibles pour la partie escalade de bloc. Mike nous confirme qu'ils sont renouvelés deux fois par semaine, pour permettre d'escalader régulièrement de nouveaux murs.

Les débutants comme les grimpeurs confirmés rencontrés sur place se sont montrés enthousiastes. "Il y a beaucoup de niveaux dans tous les styles" nous raconte Annick. "Les équivalences de cotations ne sont pas toujours évidentes, mais il y a de beaucoup de choses." Il y a aussi "assez de choix pour les débutants" se réjouit Isabelle, étudiante à la Lunex à Differdange. Kristina, elle aussi étudiante, a profité de l'ouverture de la salle pour reprendre l'escalade. "Je suis là avec des amis et ma motivation est au top, on s'encourage pour progresser" sourit-elle.

Cotées de 1 à 8, les voies proposent des difficultés très variées. "Tous les débutants pourront grimper les niveaux 1 et 2, ils sont très faciles" nous confirme Tom, un des cofondateurs. "Et pas d'inquiétude si vous n'êtes pas à l'aise en hauteur, il y a un matelas pour vous réceptionner."

Côté "ninja", Cyril a lui profité des lieux pour profiter de ces installations inédites: "Il y a toutes les disciplines que j'aime à un seul endroit !" Venu directement faire du sport en quittant son poste au Kirchberg, il a commencé sa session par l'espace "ninja", qu'il juge "très physique", avec ses sauts, ses tractions et autres jetés.

RTL

Comme dans la célèbre émission "Ninja Warrior", le parcours d'obstacle demande force et agilité ! / © Thomas Toussaint / RTL

On a testé la zone d'escalade de BlocX

Grimpeur occasionnel de bloc depuis un an, je me suis laissé tenter par le défi BlocX. Et je n'ai pas été déçu. C'est un vaste espace d'escalade qui s'ouvre devant nous. Les ouvertures proposent une multitude de configurations. Certaines prises étaient parfois surprenantes, comme ces volumes façon "rubik's cube". Bref, il y avait de quoi faire. De quoi éviter de s'infliger les fameuses "réglettes". Mais si, vous savez, ces petites prises de la taille d'une phalange et qui font sacrément mal aux doigts.

RTL

BlocX a installé des prises parfois très fantaisistes pour surprendre ses visiteurs. / © Thomas Toussaint / RTL

Sans repère sur les cotations équivalentes dans ma salle habituelle, j'ai retrouvé une progressivité limpide. Les niveaux 1, 2 et 3 sont parfaits pour s'échauffer par paliers. Ils étaient nombreux dans la salle, ce qui m'a encouragé à en faire le tour pour en essayer un maximum.

Puis la difficulté augmente rapidement dès les niveaux 4 et 5. C'est d'ailleurs à ce dernier niveau que ma séance s'arrêtera. Plutôt que de travailler des blocs plus difficiles, j'ai préféré tester davantage de blocs en-dessous de mon niveau pour mieux découvrir la salle. Et pour ménager mes avant-bras, les premiers à lâcher prise au cours de l'après-midi.

RTL

© Thomas Toussaint / RTL

J'ai notamment été séduit par les secteurs en dévers, nombreux, et sur lesquels je me sens très à l'aise. Mais aussi par l'agencement de la salle. Les tapis sont larges et l'allée centrale permet de s'écarter facilement pour laisser les autres grimper. Il y avait de nombreux casiers pour ranger ses affaires, ce que j'ai également trouvé très pratique.

L'espace ninja est vraiment inédit et m'a surtout poussé... à échouer. Finalement, les tractions et jetés ont l'air beaucoup plus simples à la télévision ! Mais quel fun d'essayer de reproduire les spectaculaires enchaînements des pros de "Ninja Warrior".

Dans l'ensemble, j'ai trouvé la salle BlocX vraiment très grande. Le 2e étage apporte de nombreux blocs en plus et permet toujours trouver de nouveaux défis, notamment sur les deux murs connectés. Malgré cela, les murs sont loin d'être surchargés, ce qui les rend très confortables car les autres prises ne gênent pas la progression.

Petit point positif: un espace d'escalade spécialement conçu pour les enfants a été créé à l'écart pour qu'ils puissent s'y amuser en toute sécurité, sans gêner les autres grimpeurs. De nombreux parents, accompagnateurs ou grimpeurs étaient eux installés dans l'espace détente de la salle pour prendre un café. Eh oui, c'est aussi ça l'escalade: après l'effort, le réconfort !