Pâle en première période, le club de la Sûre a trouvé les ressorts pour rebondir et prendre un point à Schifflange dans le premier match de la 16e journée.

On avait l’habitude de voir des visages différents de semaine en semaine mais pas nécessairement une figure changeante en cours de match. C’est pourtant le profil que Rosport a offert ce dimanche en début d’après-midi à Schifflange.

Galvanisé par sa victoire contre la Jeunesse lors de la mise à jour dimanche dernier, le FC Victoria a fait mine de vouloir profiter de cet élan pour assommer Schifflange. Mais c’est l’effet inverse qui s’est produit. Le promu, désireux de s’éloigner le plus rapidement possible de la zone rouge, a profité d’un penalty sifflé par Jasmin Sabotic pour une faute de main de Ben Vogel, pour se porter aux commandes grâce à Benjamin Besic à la demi-heure de jeu. Les visiteurs ont accusé le coup. Schifflange en profita pour frapper une seconde fois grâce à la clairvoyance de Gauthier Caron, auteur d’une passe décisive géniale pour Naby Soumah (2-0, 36e). L’équipe locale tenait sa proie et aurait même pu lui donner le coup de grâce sur l’une ou l’autre action plutôt classe. Sans succès.

Et le combat changea d’âme…

Porté par un Nabil Dirar précis et très juste dans son jeu court, Schifflange contenait encore son adversaire pendant une bonne dizaine de minutes avant que le combat ne change soudain d’âme. Un corner mal botté par Dirar permettait à Andre Redekop d’amorcer un contre à tout allure. Johannes Steinbach servait de relais et Adham El Idrissi ajustait Tony Conti pour réduire l’écart (2-1, 60e). Six minutes plus tard, c’est un second contre qui crucifiait Schifflange et sa défense centrale complètement à la rue. Cette fois, Yan Bouché partait à la limite de la ligne médiane pour s’en aller battre le gardien local (2-2).

Groggy, Schifflange allait mettre un peu de temps à retrouver ses esprits pour porter à nouveau le danger devant la cage de Niklas Bürger en fin de match. Sans succès. Schifflange perdait deux points et Rosport réalisait la bonne affaire de ce dimanche. «On prend volontiers ce point, surtout après avoir été mené 0-2. On a fait le boulot pour revenir mais je trouve que ce n’est pas volé. Le coach nous a dit à la pause de mettre un peu plus d’émotions et d’engagement dans les duels. On connaît notre fighting spirit. On aurait dû en faire preuve plus tôt dans le match», confessait Yan Bouché qui retrouve le plaisir depuis qu’il joue à Rosport et plus singulièrement depuis la semaine dernière avec deux matchs aboutis enchaînés.

Le club de la Sûre garde quatre points d’avance sur son adversaire du jour et sur une place de barragiste. «Oui, on va se sauver», ponctuait Bouché.

Transversales

  • Après une semaine agitée, Hesperange a arraché un point dans les arrêts de jeu contre l’Union Titus Pétange à domicile (3-3). Insuffisant pour le seul club du Top 4 à laisser des plumes lors de cette reprise.

  • Differdange tout feu, tout flamme après son plantureux succès contre le Racing (7-0). Le leader garde le cap, Kenny Nagera s’est offert un triplé et Artur Abreu a ouvert son compteur personnel pour son nouveau club.

  • La Jeunesse a enfin retrouvé le chemin de la victoire après 11 matchs d’affilée sans succès. Les Bianconeri ont puni Wiltz (5-2) et se donnent un peu d’air en bas de classement.