Des chercheurs viennent de mettre en évidence la probable raison du mal de tête qui survient après avoir bu trop de vin rouge.

On saurait désormais pourquoi on peut avoir mal à la tête quand on boit du vin rouge. Des chercheurs américains viennent d'émettre l'hypothèse que la quercétine en serait la coupable. Cette molécule antioxydante était généralement présentée comme bénéfique pour la santé, d'autant qu'on ne la consomme pas seulement en buvant un petit verre de Bordeaux ou de Beaujolais. On vous explique.

À chaque fois, c'est le même scénario lorsque vous choisissez ce vin rouge dont les notes fruitées vous plaisent pourtant bien: il y a cette barre au niveau du front qui gâche le plaisir.

On ne parle pas du mal de tête lié à la gueule de bois, mais bien de cette douleur provoquée après ingestion d'un vin rouge. On incrimine souvent le vin blanc pour la même raison, mais c'est bien son pendant pourpre qui a fait l'objet d'une étude à l'université de Californie, située à Davis, et dont les conclusions viennent de paraître dans la revue scientifique Nature.

Les chercheurs américains ont ainsi détecté un potentiel coupable dans ce genre de situation désagréable: Son nom: la quercétine? C'est un composé flavonoïde que l'on trouve en quantité dans le vin rouge, bien plus que dans le vin blanc. "Nous proposons que le quercétine-3-glucoronide, dérivé des différentes formes de quercétine présentes dans les vins rouges, inhibe l'ALDH2 (l'enzyme qui métabolise l'acétaldéhyde), entraînant des niveaux élevés d'acétaldéhyde et l'apparition ultérieure de maux de tête chez les sujets sensibles", expliquent-ils. Et de préciser "des tests sur des sujets humains sont nécessaires pour tester cette hypothèse".

Cette nouvelle piste doit d'autant plus être creusée que la quercétine est généralement présentée comme bénéfique pour la santé. C'est la raison pour laquelle on le retrouve dans la liste des composants de divers compléments alimentaires. Par ailleurs, la quercétine n'est pas présente uniquement dans le vin rouge, mais aussi dans tout un tas d'autres aliments : les pommes, les oignons, les agrumes, les baies, les épinards, et même dans le thé.

L'une des caractéristiques notables de la quercétine est son fort pouvoir antioxydant. Celle-ci agit ainsi pour neutraliser les radicaux libres dans le corps, des molécules instables associées au vieillissement prématuré et à diverses maladies chroniques, telles que les maladies cardiaques et le cancer.

Les chercheurs suggèrent que la quercétine pourrait contribuer à protéger les cellules du corps contre les dommages causés par ces radicaux libres, offrant ainsi un potentiel de prévention des maladies liées au stress oxydatif. Une autre propriété intéressante de la quercétine réside dans ses effets anti-inflammatoires potentiels.

Certains scientifiques explorent également le potentiel de la quercétine en tant que soutien immunitaire. De plus, celle-ci pourrait jouer un rôle dans la gestion des allergies. Certains individus rapportent une réduction des symptômes allergiques lorsqu'ils consomment des aliments riches en quercétine ou prennent des suppléments de quercétine.