Dans un documentaire, des chercheurs mettent en garde contre des "requins cocaïnomanes" qui pourraient être présents au large des côtes américaines.

Ce n’est pas le début d’un mauvais remake des Dents de la Mer! L'information est sérieuse, c'est même la théorie de plusieurs scientifiques qui pensent que les requins pourraient ingérer des ballots de cocaïne laissés à l'abandon dans la mer par les trafiquants pourchassés par la police. Des squales qui pourraient devenir accros à ces substances d'après ce nouveau documentaire, Cocaïne Sharks, diffusé le 26 juillet sur Discovery Channel.

Des milliers de requins au large des côtes de la Floride pourraient avoir ingéré de la cocaïne abandonnée par des trafiquants de drogue tentant de faire entrer leur produit aux États-Unis.

Le biologiste marin Tom Hird a enquêté sur l'ingestion potentielle de cocaïne par des requins au large des côtes de la Floride. Ce phénomène a été révélé à travers un documentaire de Discovery Channel "Cocaine Sharks".

Pendant des décennies, de grosses balles de cocaïne en provenance d'Amérique du Sud et d'Amérique centrale ont été déversées en mer. Ils se sont ensuite échoués sur les plages de Floride, où des trafiquants de drogue les ont récupérés.

Des pêcheurs des Florida Keys ont rapporté avoir vu des requins toxicomanes consommer ces balles. Tracy Fanara, scientifique de l'environnement de Hird et de l'Université de Floride, a mené des expériences.

Pour les expériences, ils ont créé des emballages ressemblant à de vraies balles de cocaïne et ont observé le comportement des requins. Les requins se sont dirigés directement vers les balles, les mordant, ils ont également expérimenté en fabriquant des "boules d'appât".

Il s'agissait de boules de poudre de poisson très concentrées, qui ont déclenché une poussée de dopamine semblable à une dose de cocaïne. Hird a averti que davantage de recherches seraient nécessaires pour tirer des conclusions définitives sur l'interaction des requins avec le médicament.