Le skieur de fond suédois Calle Halfvarsson a réclamé une nouvelle limite de température pour les coupes du monde, une semaine après la course contre le froid à Kuusamo, au cours de laquelle son pénis avait gelé.

Le sportif suédois a particulièrement souffert lors de la Coupe du monde dans le "frigo" de Kuusamo. Son "snorre" s'est gelé, a déclaré le double vice-champion du monde de relais au journal Expressen, en désignant ses parties intimes : "Ça fait tellement mal, putain. C'est terrible".

Les skieurs de fond avaient été mis à rude épreuve par 19 degrés en dessous de zéro en Finlande. Halfvarsson avait déjà connu cette mésaventure il y a quelques années. "Heureusement que j'aurai bientôt mon deuxième enfant, parce que ça va être difficile à l'avenir si je continue comme ça", a dit l'homme de 34 ans qui n'avait pas perdu son sens de l'humour pour autant.

Il avait tout de même terminé la course de 20 kilomètres à la 18e place après 50 minutes, ce qui en faisait le meilleur Suédois. Il s'était ensuite allongé pendant dix minutes dans une tente pour réchauffer son pénis.

Les fondeurs allemands ont également souffert du froid glacial de dimanche. "Sur certains tours, je ne voyais plus que flou, car mes yeux étaient gelés - malgré mes lunettes. Mon opticien va me détester", a déclaré Lucas Bögl. Ses orteils auraient également souffert malgré les chauffe-pieds.

Selon le règlement de la Fédération internationale de ski (FIS), les compétitions ne peuvent avoir lieu que lorsqu'il ne fait pas plus de moins 20 degrés. Mais aucun des participants de la DSV n'a voulu prendre le froid comme excuse.