Le glissement de terrain provoqué mardi par d'importantes pluies dans un village minier du sud des Philippines a fait 54 morts et 63 disparus, selon un nouveau bilan publié dimanche.

Le précédent bilan était de 35 morts et 77 disparus, mais 19 corps ont été découverts sous d'autres débris déblayés dimanche, ont précisé les autorités locales.

Le glissement de terrain dans le village de Masara, proche d'une mine d'or, a notamment enseveli la station de bus pour les employés de la mine, ainsi que 55 maisons de ce village de l'île de Mindanao, dans le sud des Philippines.

Rochers, boue et arbres ont dévalé plus de 700 metres le long d'une montagne proche de la mine, et enterré près de neuf hectares.

Vendredi, une fillette de trois ans avait été retrouvée vivante sous les décombres, ce que les sauveteurs avaient qualifié de "miraculeux".

Samedi, de nouveaux corps avaient été retrouvés, mais les opérations de sauvetage avaient été interrompues pendant plusieurs heures par deux séismes, l'un de magnitude 5,8 vers 11H00 locales (03H00 GMT) et un second de magnitude 5,4 deux heures plus tard. Les séismes ne semblent pas avoir fait de victimes ou de dégâts.

Les autorités sont décidées à poursuivre les recherches tant que tous les disparus n'auront pas été retrouvés.

Les glissements de terrain sont fréquents dans une grande partie des Philippines en raison du relief montagneux, des fortes précipitations et de la déforestation liée à l'exploitation minière, mais aussi à l'agriculture sur brûlis et à l'exploitation forestière illégale.

Les fortes précipitations sur certaines zones de Mindanao, deuxième plus grande île des Philippines, depuis des semaines, ont provoqué des dizaines de glissements de terrain et d'inondations qui ont contraint des dizaines de milliers de personnes à se réfugier dans des abris d'urgence.

La région a aussi connu ces derniers mois plusieurs séismes importants.