Au moins 47 personnes ont été tuées et 70 autres blessées dans des glissements de terrain causés par des pluies diluviennes dans le nord de la Tanzanie, a déclaré dimanche la commissaire du district affecté, assurant que le bilan pourrait s'alourdir.

De fortes pluies ont touché depuis samedi la ville de Katesh, dans le nord de la Tanzanie, à environ 300 kilomètres au nord de la capitale Dodoma, a déclaré la commissaire du district de Hanang, Janeth Mayanja, précisant que "jusqu'à présent, 47 personnes ont été tuées" et soixante-dix autres blessées.

"Ce chiffre va probablement augmenter", a-t-elle assuré.

La présidente tanzanienne Samia Suluhu Hassan, en déplacement à Dubaï pour la COP28, a présenté ses "condoléances", affirmant avoir "ordonné le déploiement" de secours pour aider les sinistrés.

Après avoir connu une sécheresse inédite depuis 40 ans, l'Afrique de l'Est est touchée depuis des semaines par des pluies torrentielles et des inondations liées au phénomène climatique El Niño, qui ont déplacé plus d'un million de personnes en Somalie et fait plus de 300 morts dans la région.

El Niño, généralement associé à une augmentation des températures, à des sécheresses dans certaines parties du monde et des fortes pluies dans d'autres, devrait se prolonger jusqu'en avril.

Ce phénomène météorologique a déjà fait des ravages dans l'est de l'Afrique. D'octobre 1997 à janvier 1998, de gigantesques inondations nourries par les pluies torrentielles qu'il avait causées avaient fait plus de 6.000 morts dans cinq pays de la région.