Plusieurs villes ukrainiennes ont été frappées par des missiles russes dans la nuit de mercredi à jeudi, deux hommes ayant été tués à Kherson (sud) et sept personnes blessées à Kiev après des chutes de débris, ont annoncé les autorités.

"L'armée russe a bombardé les quartiers résidentiels de Kherson (...) A ce stade, nous avons connaissance de deux civils morts", a écrit sur Telegram M. Prokoudine, ajoutant que quatre personnes avaient été transférées à l'hôpital, dont une dans un état grave, et qu'une cinquième avait été prise en charge sur place.

Il a précisé plus tard que les deux victimes étaient des hommes âgés de 29 et 41 ans résidant dans un immeuble d'habitation.

Dans la nuit, plusieurs villes ukrainiennes ont été visées par des attaques russes, dont la capitale Kiev, où sept personnes ont été blessées, d'après le maire Vitali Klitschko.

"Selon les informations détaillées des médecins, sept personnes ont été blessées dans le district de Darnitskyi. Trois d'entre elles sont à l'hôpital. Quatre ont été pris en charge sur place", a écrit sur Telegram M. Klitschko, précisant qu'une fillette de 9 ans figure parmi celles admises à l'hôpital.

Le chef de l'administration militaire de la capitale, Serguiï Popko, a indiqué, lui aussi sur Telegram, que des débris de missiles russes abattus étaient tombés dans les districts de Golosiivskyi, Darnytskyi, Shevchenkivskyi et Desnyanskyi.

"Plus de 20 cibles ennemies ont été détruites par la défense aérienne", a poursuivi M. Popko dans un autre message, affirmant que la Russie avait attaqué avec des "missiles de croisière".

Sept personnes également ont été blessées dans la ville de Tcherkassy, au sud de Kiev, après qu'un hôtel a été touché par un missile, a dit sur Telegram le ministre de l'Intérieur Igor Klymenko, ajoutant que la région de Rivne (nord-ouest) avait elle aussi subi des dégâts.

La ville orientale de Kharkiv, près de la frontière russe, a également été bombardée, selon le maire Igor Terekhov, qui a fait état de deux blessés hospitalisés.

Le chef de l'administration militaire régionale, Oleg Synegubov, a dénombré "six frappes (...) spécifiquement dans le district de Slobidskyi". Des infrastructures civiles ont été endommagées, a-t-il dit.

La région de Lviv, dans le nord-ouest, a elle aussi été frappée, a annoncé le gouverneur Maksym Kozytskyi. Il a précisé que trois missiles avaient touché Drohobych, près de la ville de Lviv, sans être en mesure de donner d'informations sur d'éventuelles victimes.

Ces attaques interviennent quelques heures après que Moscou a assuré avoir abattu 22 drones ukrainiens en Crimée annexée, au-dessus de la Mer noire ainsi que dans les régions de Belgorod et Orel.