Le 11 février est le jour du 112, le numéro de téléphone pour les appels d'urgence (urgences médicales, accidents, feux, etc). Qu'est-ce qu'un appel d'urgence et quand dois-je appeler le 112 ?

Au Luxembourg, la moitié des appels qui arrivent au 112 ne sont pas du tout des urgences, explique le chef de service du CGDIS Christopher Schuh dans une interview.

"Il y a des gens qui appellent pour s'informer sur la disponibilité des pharmacies et des vétérinaires de garde, des hôpitaux, etc." Ce sont pourtant des informations que l'on peut trouver autrement qu'en appelant au 112, par exemple en allant sur le site 112.lu.

Plus efficace grâce aux nouvelles technologies

Grâce aux nouvelles technologies, l’aide a pu être fournie encore plus efficacement et plus rapidement. Christopher Schuh : "Les équipes du 112 disposent d'un système qui leur permet d'enregistrer les données pertinentes de l'appel d'urgence. Par exemple, pour répondre à la question "Que s'est-il passé ?", elles sont soutenues par un logiciel qui les aide à poser les bonnes questions. Quant à la question du "Où", nous disposons également de nouveaux moyens technologiques pour localiser le site d'urgence le plus précisément et le plus rapidement possible."

Lorsque le 113 (le numéro de la police) est tombé récemment en panne, le 112 a pris le relais et répondu aux appels destinés à la police. Il y aurait ici une procédure, en cas d'échec de l'un des deux numéros, afin qu'une réponse rapide puisse être apportée. Pour Christopher Schuh, cela a bien fonctionné ces derniers temps.

RTL

© CGDIS

Qui sont les personnes qui répondent au 112 ?

En moyenne, il faut 7 secondes pour être pris en charge par le 112. Les collaborateurs du CGDIS sont présents 24 heures sur 24.

"Ils sont composés de cinq opérateurs, qui sont des pompiers professionnels parfaitement formés sur le terrain et qui bénéficient d'une formation complémentaire pour devenir opérateurs au 112. De plus, un agent de santé, c'est-à-dire un infirmier, est également présent 24 heures sur 24 au centre d'appels d'urgence, et peut utiliser son expertise pour des urgences spécifiques."

"S'il y a des enjeux plus importants, les équipes peuvent également être renforcées relativement rapidement." Par exemple, lors des intempéries hivernales en janvier dernier, quand le verglas et la neige en a envoyé plus d'un aux urgences.