Dans un communiqué intitulé "Arrêtons l’hypocrisie!", le parti déi Lénk demande le retrait de la loi sur la réforme du bail à loyer.

Déi Lénk réclame notamment une nouvelle méthode de calcul pour fixer le capital investi, afin de pouvoir vraiment faire baisser les loyers. La Gauche souhaiterait également que la garantie locative soit limitée à un seul loyer.

Pour déi Lénk, il aurait été évident dès le départ que la réforme du ministre vert du Logement, Henri Kox, était "un coup d'épée dans l'eau". Le LSAP, qui désormais ne soutient plus le projet, aurait toujours été d'accord sur tout, insiste le parti d'opposition. Les socialistes voudraient renforcer leur
profil social émoussé avant les élections.

"Le gouvernement se sert de manière éhontée
de la crise du logement pour lancer la campagne électorale," regrette la Gauche dans son communiqué.