L'accueil des Ukrainiens qui fuient la guerre, s'organise au Luxembourg. L'asbl LUkraine se démène sur tous les fronts et a déjà 600 familles prêtes à recevoir des réfugiés. Le gouvernement propose un encadrement et vient d'ouvrir un centre d'accueil d'urgence et une hotline.

À l'image de Julien Doussot et Tetiana Tarasenko partis directement en bus du Kirchberg pour ramener 44 réfugiés au Luxembourg, les initiatives privées et associatives se multiplient ces derniers jours au Luxembourg. Soit pour venir en aide à ceux qui ont subi les bombardements russes en Ukraine, soit pour soutenir les combattants civils, soit pour amener des réfugiés jusqu'au Luxembourg où il faudra leur trouver un toit.

Révoltée de la première heure et aux avant-postes du mouvement solidaire qui a rapidement gagné le Luxembourg, l'asbl LUkraine fait tout cela à la fois. Elle a structuré son offre d'aides en l'espace d'une semaine... de guerre. C'est qu'il y a urgence car "il y a des enfants qui meurent chaque jour en Ukraine sous les bombes", rappelle Nicolas Zharov, son président, accusant la Russie d'orchestrer "un génocide du peuple ukrainien".

"Selon nos estimations, près de 250 Ukrainiens sont déjà arrivés au Luxembourg", pose Nicolas Zharov. Avant d'assurer que l'offre lancée via le site dédié pour accueillir ses compatriotes fuyant la guerre, connaît déjà un succès: "On a près de 600 familles d'accueil sur nos listes". Les premiers réfugiés ukrainiens sont arrivés jeudi au parking Bouillon.

D'autres suivront. Car "en seulement sept jours, nous avons assisté à l'exode d'un million de réfugiés depuis l'Ukraine vers les pays voisins", a affirmé jeudi le haut-commissaire des Nations unies aux réfugiés, Filippo Grandi. Le même jour, l'Ukraine et la Russie ont convenu lors des pourparlers, d'organiser des "couloirs humanitaires" pour évacuer les civils des zones de combats. L'asbl LUkraine recherche d'ailleurs activement des chauffeurs pouvant aider à évacuer des personnes à la frontière polonaise.

SE MANIFESTER AUPRÈS DE LA DIRECTION DE L'IMMIGRATION

Autant d'initiatives saluées par le ministère des Affaires étrangères et européennes qui demande à tous les résidents qui ont offert ou qui proposent d'héberger des Ukrainiens chez eux, de contacter la Hotline gérée par Caritas et la Croix-Rouge avec le soutien du ministère de la Famille (Tel: +352 621 796 780 ou par email à Ukraine@zesummeliewen.lu)

Les réfugiés ukrainiens "n'ont pas besoin d'effectuer des démarches particulières pour séjourner au Luxembourg à ce stade" et "ne doivent donc pas s'inquiéter par rapport à leur situation administrative" pour le moment, rassure le ministère des Affaires étrangères. Il leur demande de se manifester auprès de la direction de l'Immigration du ministère (immigration.desk@mae.etat.lu) pour recevoir un formulaire à remplir afin et aider les autorités luxembourgeoises à prendre contact avec eux pour introduire une demande de protection temporaire.

Depuis jeudi, le gouvernement a mis en place un centre d'accueil d'urgence, ouvert 24h/24, 7j/7, est situé à la SHUK (Structure d'hébergement d'urgence au Kirchberg), 11 rue Carlo Hemmer à Luxembourg-Ville. Un toit pour les premiers jours pour les Ukrainiens souhaitant demander une protection au Luxembourg, mais aussi pour les personnes voulant rejoindre un autre pays européen.

POINT DE COLLECTE À L'HÔPITAL KIRCHBERG

Parallèlement, l'asbl LUkraine a lancé un appel aux dons et à du matériel sur son site. "Nous n'avons plus besoin de vêtements pour le moment, mais il y a des besoins plus urgents comme des batteries, batteries externes, lampes de poche, radios ou des caméras infrarouges et thermiques", explique Inna Yaremenko.

De nombreuses villes sont sans électricité et les unités de défense locales ont un besoin urgent de matériel mais aussi de de bandages, garrots et trousse de premiers soins. Les dons financiers "serviront aussi à acheter des casques et des gilets pare-balles", prévient l'association.

LUkraine s'est associée aux Hôpitaux Robert Schuman qui  soutient ses initiatives. Le groupe invite ses employés, sous-traitants et amis à se joindre à cet effort. Tous le dons peuvent être déposés au point de collecte situé à l'Hôpital Kirchberg, "Lieu d'accueil Adagio" (Entrée Boulevard Pierre Werner) qui est ouvert tous les jours de 8h à 18h.