Les travailleurs frontaliers français n'ont plus de souci à se faire concernant leur affiliation à la sécurité sociale luxembourgeoise puisque l'accord conclu au début de la crise entre le Luxembourg et la France a été prolongé mardi.

Les travailleurs frontaliers français peuvent souffler: l'accord sur l'affiliation à la sécurité sociale concernant le télétravail a été prolongé jusqu'à la fin du mois de septembre 2021. Le gouvernement luxembourgeois a confirmé cette information via un communiqué envoyé à la presse mardi matin.

Concrètement, cela signifie que les journées de télétravail liées à la crise sanitaire ne seront pas prises en compte ce qui évitera un changement d'affiliation pour les travailleurs frontaliers français. En temps normal, ce changement se fait dès le dépassement du seuil de 25% prévu par la législation européenne.

Les travailleurs frontaliers installés en France pourront donc continuer à travailler de chez eux sans se soucier d'un changement d'affiliation jusqu'au 30 septembre 2021. Une annonce qui intervient peu après celle de la députée française Isabelle Rauch qui a affirmé que le télétravail resterait "illimité" jusqu'à la même date pour les frontaliers français.