Les policiers municipaux français sont appelés samedi à une mobilisation nationale qui s'annonce "très forte" selon leurs représentants, afin d'obtenir une meilleure reconnaissance de leur travail, ainsi qu'une hausse des rémunérations et des retraites.

A l'appel du collectif des "policiers municipaux en colère", quelque 26.000 fonctionnaires territoriaux sont invités à se rassembler devant les préfectures de région à partir de 14H00.

Ce collectif est composé notamment de syndicats de policiers municipaux dont les cinq confédérations nationales représentatives, et de la Fédération nationale des policiers municipaux de France (FNPM), créée en mars 2023.

Cette mobilisation est la dernière étape d'un mouvement entamé le 31 octobre, avec une grève des procès verbaux qui s'était poursuivie lors des réveillons de Noël et de la Saint-Sylvestre ainsi que le 1er janvier.

Les policiers municipaux comptent par ailleurs sur l'arrivée des Jeux olympiques, lors desquels ils seront en première ligne pour remplacer les forces de l'ordre mobilisées dans les villes hôtes des épreuves, pour faire pression sur le gouvernement.