En pleine COP28, des milliers de personnes se sont retrouvées dans le froid dimanche, à Bruxelles, pour manifester en faveur de mesures climatiques.

Quelque 20.000 personnes, selon la police, 25.000 selon les organisateurs, ont défilé dimanche dans Bruxelles pour réclamer des mesures contre le changement climatique, au moment où se tient la COP28 aux Emirats arabes unis.

"Non au changement climatique, oui au changement de système", "Nous voulons une planète habitable et saine" pouvait-on lire sur des pancartes ou affichettes.

La foule a marché à travers la capitale belge dans un froid intense et une ambiance bon enfant, au rythme des tambours et de diverses animations musicales, à l'appel de la Coalition Climat qui réunit 90 organisations de la société civile belge.

"Cette marche n'a pas lieu à n'importe quelle date, elle a lieu à l'ouverture de la COP 28(...) il faut vraiment que les négociations internationales avancent là bas", a déclaré à l'AFP Nicolas Van Nuffel, président de la Coalition Climat.

"On est dans la rue avec des revendications très concrètes, pour qu'on accélère l'isolation des logements, qu'on multiplie les pistes cyclables, qu'on réinvestisse dans les transports en commun", a-t-il expliqué.

Au sein du cortège, de nombreux manifestants faisaient part de leur inquiétude face au changement climatique. "Ma vie future est en danger et je veux vraiment vivre dans un monde plus en sécurité (...) je me sens tellement stressée par ce qui va arriver à la planète, à nos vies", affirmait Nienke, une étudiante. "On ne peut plus compter sur les politiques, c’est terminé, ça fait des années qu'ils ne vont pas là où il faut aller, la protection de notre planète. Il n'y a pas de planète B", déclarait Agnès, une retraitée.

La COP28, qui se tient depuis le 30 novembre et jusqu'au 12 décembre à Dubaï, est la 28e édition du grand rendez-vous international sur le climat organisé chaque année sous l'égide de l'ONU.