Le prix du paquet de cigarettes sera porté à un minimum de 13 euros courant 2026 avec une première étape à 12 euros en 2025, a annoncé mardi le ministre de la Santé Aurélien Rousseau, qui a également annoncé l'extension des zones sans tabac.

La hausse des prix du tabac "est bien la mesure la plus efficace contre le tabac selon l'OMS et toutes les études indépendantes sur le sujet", a affirmé le ministre lors d'une conférence de presse.

Les prix des paquets de cigarettes devraient déjà augmenter au 1er janvier 2024, une hausse découlant de l'inflation qui devrait être de 40 à 50 centimes, selon des estimations de la Confédération des buralistes communiquées lundi à l'AFP.

De plus, les espaces sans tabac vont être généralisés à toutes les plages, parcs publics, forêts, et aux abords de certains lieux publics, notamment les établissements scolaires, a annoncé mardi le ministre de la Santé et de la Prévention Aurélien Rousseau.

"Le sans tabac sera désormais la norme", a affirmé le ministre, lors de la présentation à la presse du programme national de lutte contre le tabac. "Les espaces sans tabac -qui sont déjà plus de 7.200 à travers plus de 73 départements- sont avant tout le résultat d'un mouvement impulsé localement par les communes. Nous renversons aujourd'hui la responsabilité et fixons ce principe qui devient la règle", a-t-il précisé.

Le tabac reste la première cause de mortalité évitable en France, avec 75.000 morts par an.

Plus d'informations à venir.