Parce que leur situation est toujours plus complexe, en particulier sur le plan fiscal, les travailleurs frontaliers ont besoin d'informations. Le 9e salon des frontaliers, qui s'est tenu ce samedi au Geric de Thionville, s'annonçait donc comme une aubaine pour trouver des réponses. Reportage vidéo.

"Fiscalité des frontaliers", "Comment déclarer vos impôts"... Les kakemonos disposés dans les allées du Geric de Thionville ce samedi ne laissaient pas la place au doute. Pour cette 9e édition du salon Lor&Lux, le thème de la fiscalité était bien dominant parmi les préoccupations des Français travaillant au Luxembourg. Pour autant, bien d'autres sujets ont été abordés durant cette journée, notamment par ceux qui souhaitaient se renseigner sur les conditions de travail au Grand-Duché sans les connaître encore.

Ici un frontalier qui a des soucis avec sa mutuelle en France, là un autre qui a besoin d'information sur sa situation fiscale... Les nombreux spécialistes présents sur les stands n'ont cessé de conseiller les passants avides de renseignements.

AVANT 2013, IL N'Y AVAIT PAS DE MANIFESTATION CONSACRÉE AUX FRONTALIERS

Cet événement est né en 2013 de l’initiative commune de l'Association des Frontaliers au Luxembourg (AFAL) et du centre commercial, et a depuis un succès croissant. "Au départ, on partait du constat que rien n'existait, rien ne se faisait. Il n'y avait pas de manifestation sur les frontaliers", a rappelé Pascal Peuvrel, président de l'Association des Frontaliers au Luxembourg, une structure créée en 1998.

Jean-Marie Louis, directeur du centre commercial Geric, se rappelle la naissance de l'événement il y a une petite dizaine d'années: "On est passé de 70.000 frontaliers il y a 9 ou 10 ans qui traversaient la frontière tous les jours à plus de 110.000. Et naturellement, les questions de fiscalité, d'assurances, de tourisme, de transports se sont posées."

Parmi les 33 exposants, on retrouvait bien sûr les incontournables Frontaliers Grand Est et la Maison du Luxembourg à Thionville, un service public qui existe depuis 2006. Sa directrice, Isabelle Lan, s'est réjouie de sa présence au salon Lor&Lux: "Ce qui est super intéressant, ce qu'on constate depuis ce matin, c'est qu'en fait, de participer à ce type de salon dans ce genre d'environnement, de paysage, ça touche une clientèle, un public complètement différent de celui qu'on reçoit à la Maison du Luxembourg."

L'année prochaine les organisateurs verront sans doute les choses en grand dans la mesure où le salon fêtera sa dixième édition.