Dès que les travaux en cours sur l'E411 seront terminés, une bande de circulation sera ouverte au covoiturage.

Dès qu'un véhicule comptera au moins deux passagers en plus du conducteur, il pourra emprunter la voie supplémentaire aménagée sur l'E411 entre Arlon et la frontière luxembourgeoise. Cette bande pourra être utilisée en cas d'embouteillages, mais la vitesse y sera limitée à 50 km/h, a confirmé le ministère wallon des Transports à nos collègues de Sudpresse.

Des caméras de reconnaissance de plaques d'immatriculation, seront installées tout au long du tronçon, afin de veiller à ce qu'il y ait bien au moins trois personnes présentes dans le véhicule. Pour que le système puisse fonctionner sans problème, 20 zones-refuges de 150 mètres seront aménagées pendant le grand chantier. Les véhicules en difficulté pourront s'y arrêter sans bloquer le trafic sur la bande d'arrêt d'urgence. La voie de circulation dédiée au covoiturage sur 11 kilomètres, devrait être ouverte d'ici fin avril/début mai.

Le même projet sera réalisé entre Wavre et Bruxelles.

Un projet similaire a été en discussion en 2017 au Luxembourg. Le ministre des Transports, François Bausch avait alors annoncé qu'il allait faire tester la mesure qui consistait à utiliser la bande d'arrêt d'urgence en cas d'embouteillages. Il était aussi question qu'il s'agirait d'une bande destinée au covoiturage. Le test devait être mené sur l'A6, voisine de l'E411 belge. Mais le ministre avait déjà indiqué que cette méthode était transposable ailleurs.